Une techno et une équipe
100% engagées

Le monde d’aujourd’hui

Si Internet était un pays, il serait la cinquième puissance économique mondiale. Sur les réseaux sociaux, on échange, on s’amuse, on laisse parler notre créativité. Tout est possible. C’est ce qui est génial avec Internet ! Mais s’exprimer, c’est s’exposer. Et cela peut vite déraper. Moqueries, insultes, menaces, racisme, sexisme… La haine en ligne et les comportements agressifs sur Internet viennent polluer nos échanges.

 

  • Dans le monde, 246 millions de jeunes sont cyber-harcelés.
  • 79% des 12-15 ans et 61% des adultes déclarent avoir été victimes au moins une fois de haine sur Internet au cours des 12 derniers mois.
  • On compte chaque année une soixantaine de suicides liés au cyber-harcèlement.
  • Des millions de personnes souffrent de dépression et d’anxiété sociale.

 

Toute cette haine tue l’idée-même des réseaux sociaux. La liberté d’expression est mise à mal, on n’ose plus s’exprimer par crainte de se faire insulter. De nombreux utilisateurs renoncent à s’exposer et créer sur Internet. Les dégâts humains et économiques de la haine en ligne sont considérables. Ces messages haineux créent un environnement hostile, inconfortable pour les internautes, pouvant aller jusqu’à se décourager d’utiliser Internet. Un grand nombre d’acteurs média ferment notamment leur espace commentaires (trop de haine, donc moins d’échanges, donc pertes de revenus publicitaires).

Notre vision du monde

Nous devrions tous pouvoir nous exprimer et créer en toute liberté. L’équipe Bodyguard propose un modèle humaniste, dans un environnement digital respectueux. Nous croyons dans la richesse des réseaux,  car ils permettent la connexion de tous les esprits. Cette connexion est créatrice du monde de demain.

Pourquoi Bodyguard existe ?

Notre histoire

Charles, créateur de Bodyguard, a commencé à s’intéresser au code à l’âge de 12 ans. Petit génie de l’informatique, autodidacte, il se passionne pour l’intelligence artificielle et le NLP (Natural Language Processing). Il se perfectionne et apprend seul, dans sa chambre, à créer ses premiers algorithmes qui seront les bases de ce garde du corps d’un genre un peu spécial, un Bodyguard qui n’a pas véritablement de gros bras mais une intelligence artificielle bien musclée. De nombreux internautes et mentors ont cru en ce projet. Charles s’est depuis entouré d’une équipe profondément attachée à la liberté d’expression et très fière de développer une technologie bienveillante.

Notre mission

Bodyguard est une entreprise sociale et solidaire, complètement apolitique et indépendante. L’application est 100% gratuite et elle le restera, pour permettre à tous de se protéger de la haine en ligne. Pour financer Bodyguard, nous proposons notre technologie aux entreprises souhaitant modérer leur plateforme ou site web. Nous avons également obtenu plusieurs prix et réussi une levée de fonds, nous permettant de remplir cette mission que nous nous sommes donnée et qui nous tient très à coeur : protéger de la haine en ligne et en finir avec le cyber-harcèlement.

Notre proposition

Bodyguard est une machine, Bodyguard n’a pas d’avis, pas de préférence politique, aucune opinion. Bodyguard n’a pas de couleur de peau, ni de préférence sexuelle. Aucun financement ne vient biaiser la technologie. Bodyguard protège, point.

La machine évite le piège du jugement. Elle suit les règles établies par ses utilisateurs. Nous avons développé la technologie en la nourrissant pendant plus de 2 ans de contenus haineux réellement présents sur les réseaux sociaux. En plus de l’expertise Bodyguard, les utilisateurs participent à affiner les radars de notre technologie en nous faisant remonter des insultes, contextes, emojis…

Bodyguard se décline sous différentes formes :
– une application mobile gratuite à destination de tous ;
– une solution SaaS pour les organisations ayant des besoins de modération ;
– une solution pour les familles pour que les parents soient informés en temps réel si leurs enfants sont victimes ou auteurs de cyber-harcèlement.

 

Rejoindre le mouvement

Depuis plus de 2 ans, une communauté solide et bienveillante s’est naturellement créée autour de Bodyguard. Elle laisse place aux remarques constructives, au débat, à l’échange et met de côté la haine gratuite.

Vous avez envie de participer activement dans cette lutte contre le cyber-harcèlement ? Vous êtes vous aussi sensibles à ce sujet et que vous avez envie de ce changement sociétal et digital profond ? Engagez-vous à nos côtés. Aidez-nous à démocratiser l’application, faites-la connaître auprès de votre communauté pour protéger le plus d’internautes possible de la haine en ligne.